Ouvrir le menu principal

Page:Sue - La Bonne aventure, Tome 3, 1851.djvu/137

Cette page n’a pas encore été corrigée


être dans un état peu normal, répondit Bonaquet avec un sang-froid imperturbable — votre pommette est colorée, votre œil injecté : il y a pléthore ; votre pouls doit battre quatre-vingt-dix pulsations à la minute, c’est beaucoup trop ; mais à qui ai-je l’honneur de parler, monsieur ?

Avant que le prince, suffoqué par la fermeté de Bonaquet et par sa réponse ironique, eût pu dire un mot, Héloïse, avec autant d’aisance que si elle eût été dans son propre salon, dit à Jérôme en lui montrant le prince du regard :

— Mon ami, permettez-moi de vous présenter M. de Morsenne, mon cousin et le chef de ma famille.