Ouvrir le menu principal

Page:Sue - La Bonne aventure, Tome 3, 1851.djvu/111

Cette page n’a pas encore été corrigée


de mes amis d’enfance, le docteur Bonaquet, est venu voir la malade deux fois dans la journée.

— Au diable ! le docteur Bonaquet, — pensa le prince. — Ce ridicule et insupportable nom me suivra donc partout !

M. de Morsenne ne croyait pas si bien dire, car soudain une rumeur, d’abord sourde, puis de plus en plus bruyante et mêlée d’éclats de voix, commença de s’élever des salons voisins, et l’on entendait cà et là dire à voix haute :

— Mais où est le prince ?

— Il faut à l’instant prévenir le prince de ce scandale, de cette énormité !