Ouvrir le menu principal

Page:Stretser - Description de la Forêt noire, 1770.djvu/82

Cette page a été validée par deux contributeurs.
(72)

CHAPITRE XJ.
Des mouvances, redevances, etc.

Il y a, peut-être, autant de sortes de mouvances et de redevances dans le Merryland que dans quelqu’autre pays du monde, et il seroit aussi difficile qu’inutile de les distinguer ou nombrer ici. Les terreins qu’on occupe sont sujets, les uns à la taille spéciale, d’autres à la génerale. Les uns sont fiefs de Haubert ou tenus noblement ; les autres fiefs roturiers : on en prend quelques-uns à ferme seulement pour le temps qu’on s’y plaît. D’autres sont tenus par un bail à vie. Ces derniers sont les plus communs, et quoique ce soit une façon gênante, c’est cependant celle que la loi autorise le plus.

La manière dont on prend un terrein à bail perpétuel, et les circonstances