Ouvrir le menu principal

Page:Stretser - Description de la Forêt noire, 1770.djvu/44

Cette page a été validée par deux contributeurs.
(34)

j’ai mieux aimé renvoyer mon lecteur à celle que M. Moriceau, qui a beaucoup voyagé, nous en a donnée, burinée, et dont il a veillé la gravure avec un soin tout particulier. Le lecteur y verra les différens endroits et leur situation exactement dessinés, et il faut rendre à M. Moriceau la justice d’avouer que la carte géographique qu’il a bien voulu nous donner du Merryland, en fait naître une meilleure idée, que celle qu’on peut se former sur une simple description.

CHAPITRE V.
Des anciens et nouveaux habitans, de leurs manières, coutumes, etc.

L’on sait que le Merryland fut habité dès la chute d’Adam, et que sans ce premier père il n’auroit pu s’y former de colonie. Après lui les patriarches en cultivèrent le terrein avec soin. David et Salomon y firent de fréquens voyages,