Ouvrir le menu principal

Page:Stevenson - Le Mort vivant.djvu/29

Cette page a été validée par deux contributeurs.


as le droit d’exiger un certificat de médecin !

— Et n’as-tu jamais entendu parler de médecins qui se laissent corrompre ? demanda Maurice. Ils sont aussi communs que les fraises dans les bois ; tu peux en trouver à volonté pour trois livres et demie par tête.

— Je sais bien que, pour ma part, je ne marcherais pas à moins de cinquante livres ! ne put s’empêcher de déclarer Jean.

— Et, ainsi, Michel compte nous mettre dedans ! poursuivit Maurice. Sa clientèle diminue, sa réputation baisse, et, évidemment, il a un plan : car le gaillard est terriblement malin. Mais je suis malin, moi aussi, et puis j’ai pour moi la force du désespoir. J’ai perdu 7.800 livres quand je n’étais encore qu’un orphelin en tutelle !

— Oh ! ne recommence pas à nous ennuyer avec cette histoire ! interrompit Jean. Tu sais bien que tu as déjà perdu bien plus d’argent à vouloir rattraper celui-là !