Ouvrir le menu principal

Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/89

Cette page n’a pas encore été corrigée

Chap.
ⅹⅹⅵ
.
ce mesme Chapitre: ou bien si vous voulez, il faut le faire jeuner pendant six heures, & ensuitte luy donner une prise de poudre du Lieutenant, décrite au Chapitre ⅬⅩⅣ. de la seconde Partie, ou deux plottes Theriacales en poudre, & tâcher de faire recouvrer l’appetit au Cheval, par les moyens que nous en avons donné au Chapitre Ⅵ sans doute il guerira pour cette prise, si elle est donnée d’abord qu’on connoist que le Cheval se dégoûte.

J’ay déja dit en partant, qu’on peut donner de la poudre du Lieutenant ou des plottes par précaution, pour empescher les Chevaux de prendre ces maux de teste ; cela est si certain que des personnes de qualité à Paris & ailleurs, peuvent estre témoins comme leurs Chevaux ont esté preservez par la, & que depuis qu’ils ont pris de cette poudre ou des plottes, & qu’on a parfumé les écuries, jamais il n’y a eu de mal de teste là dedans, & auparavant ils les perdoient tous par ce mal dangereux. Il n’y a autre chose à observer que de leur donner une prise de poudre du Lieutenant, ou deux plottes theriacales en poudre, & trois jours apres encore une prise ; assurément c’est le meilleur preservatif qu’on puisse trouver pour ces maux, contre lesfquels ayant peu de remedes curatifs qu’on puisse dire tres-asseurez, c’est quelque chose d’en avoir un asseuré conservatif.


CHAP.
ⅩⅩⅦ.
Preparation de la Scamonée.


COmme la Scamonée preparée entre dans beaucoup de remedes, en voicy la veritable préparation, qui vaut mieux que celle qu’on appelle diagrede ; on peut la donner avec seureté aux Chevaux, puis que les Hommes s’en servent familièrement, preparée de la sorte.

Il faut pulveriser subtilement la Scamonée, & l’étendre sur du papier-gris, puis jettant du soulfre sur un réchaut, en sorte que la vapeur ou fumée aille contre le papier, sur lequel est la Scamonée en poudre, il la faut remuer continuellement avec l’espatulle, afin qu’elle ne s’attache pas au papier, & continuera jetter toujours du soufre peu à peu dans le réchaut pendant un quart d’heure, prenant garde que la Scamonée ne s’attache pas au papier-gris, car ce seroit signe qu’il y a trop de feu dans le réchaut : du moment que la Scamonée aura changé de couleur, elle sera préparée. On se sert de cette sorte de preparation pour composer la poudre de cornachini, c’est le seul solutif qui y entre.