Page:Silège - Bibliographie wagnérienne française, 1902.djvu/14

Cette page a été validée par deux contributeurs.

avec l’autorisation spéciale de la Maison B. Schott’s Söhne, éditeurs, par Louis-Pilate de Brinn’Gaubast et Edmond Barthélemy. Avant-propos du traducteur, traduction littéraire complète, annotation philologique par Louis-Pilate de Brinn’Gaubast. Étude critique, commentaire musicographique par Edmond Barthélemy. Édition enrichie de la musique des thèmes. — Paris, E. Dentu 1896, in-16.

Bruneau (Alfred). — Musique d’hier et de demain. Paris, E. Fasquelle, 1900, in-16 (Contient des Études sur la Walkyrie, Tannhæuser, le Vaisseau-Fantôme, les Maîtres-Chanteurs de Nuremberg, Tristan et Yseult).

— Voir Destranges (Étienne).

Brunier (Joseph). — Le Procédé musical de R. Wagner dans les Œuvres de sa troisième manière, à propos du livre de MM. Soubies et Malherbe. (Extrait de la « Revue du Lyonnais »). — Lyon, imp. de Mougin-Rusand, 1886, in-8o.

Büchner (Alexandre). — Richard Wagner et sa musique. (Extrait du Bulletin de la Société des Beaux-Arts de Caen). — Caen, Hardel, 1864, in-8o.

Buellet (Clément). — Wagner et son Œuvre. Le Vaisseau Fantôme. — Lille, Librairie centrale

Challemel-Lacour (Paul-Armand). — Richard Wagner. Quatre poèmes d’opéras, traduits en prose française, précédés d’une lettre sur la musique par Richard Wagner. Le Vaisseau Fantôme. Tannhæuser. Lohengrin. Tristan et Iseult. (Traduction anonyme de Challemel-Lacour). — Paris, Librairie nouvelle, 1861, in-18.

— Richard Wagner. Quatre poèmes d’opéras. Le Vaisseau Fantôme. Tannhæuser. Lohengrin. Tristan et Iseult. (Traduction anonyme de Challemel-Lacour). Précédés d’une lettre sur la musique. Illustrations de G. Rochegrosse et F. Marcotte. Notice de Charles Nuitter, Paris, Calmann-Lévy, 1893, in-12.

Chamberlain (Houston-Stewart). — Voir Flat (Paul).

— Le Drame wagnérien. — Paris, Fischbacher, 1897, in-12.

— Richard Wagner. Sa vie et ses œuvres. Traduit de l’allemand. — Paris, Perrin et Cie, 1899, in-16.

Chambrun (comte de). — Wagner à Carlsruhe, l’artiste du siècle. — Paris. C. Lévy, 1898, in-8o.

— Wagner à Munich, Francfort, Nice. — Paris, C. Lévy, 1898. in-8o.

Chambrun (comte de) et Légis (Stanislas). — Wagner. Traduction