Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1873, tome 12.djvu/68

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Par grâce, ne me diffamez pas, ne me calomniez pas ! Ne m’attribuez pas ce démenti jeté à toute mon œuvre ! Moi qui ai chanté la pureté dans Miranda, la chasteté dans Desdémone, l’intrépidité dans Imogène, le dévouement dans Pauline, l’honneur dans Hermione, le martyre dans Cordelia, ne m’accusez pas d’avoir outragé tout cela dans Jeanne d’Arc !


Haute-ville-House, 29 Juillet 1863.