Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1869, tome 6.djvu/65

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



PROLOGUE


Scène I.

[Sur la bruyère. Devant un cabaret.]
Entrent L’Hôtesse et Sly

Sly, d’une voix avinée.

Je vais vous étriller, ma parole !


L’Hôtesse.

Aux ceps, vagabond !


Sly.

Vous êtes une gueuse ; les Sly ne sont pas des vagabonds. Regardez dans les chroniques ; nous sommes venus avec Richard le Conquérant. Ainsi, paucas pallabris ! laissez filer le monde ! Sessa !


L’Hôtesse.

Vous ne voulez pas payer les verres que vous avez cassés ?


Sly

Non, pas un denier. Par saint Jérominie, va-t’en ! Va dans ton lit glacé et réchauffe-toi !


L’Hôtesse.

Je connais mon remède. Je vais chercher le quartenier.