Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1869, tome 6.djvu/229

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
231
SCÈNE VI.


PAROLES.

Justement, pour un homme assuré d’une…


LAFEU.

D’une vie incertaine et d’une mort infaillible.


PAROLES.

C’est cela même ; j’allais le dire.


LAFEU.

Je puis dire vraiment que c’est une nouveauté pour l’univers.


PAROLES.

Certainement ; si vous en voulez la démonstration, vous la lirez dans… Comment appelez-vous donc cet ouvrage-là ?


LAFEU.

« La démonstration de la puissance céleste sur la scène terrestre. »


PAROLES.

C’est exactement ce que j’allais dire.


LAFEU.

Ma foi, le Dauphin lui-même n’est pas plus vigoureux ; je parle sous le rapport…


PAROLES.

Oui, c’est étrange, très-étrange ! le mot est bref, mais il faut toujours y revenir ; et if n’y a qu’un esprit profondement perverti pour ne pas le reconnaître dans ceci…


LAFEU.

La main même du ciel.


PAROLES.

Oui, c’est ce que je dis.


LAFEU.

Par le plus faible…


PAROLES.

Et le plus débile ministre s’est manifestée l’action