Page:Shakespeare - Œuvres complètes, traduction Hugo, Pagnerre, 1865, tome 2.djvu/113

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



BOTTOM

Allons, je m’en chargerai. Quelle est la barbe qui m’irait le mieux pour ce rôle-là ?


LECOING

Ma foi, celle que vous voudrez.


BOTTOM

Je puis vous jouer ça avec une barbe couleur paille, ou avec une barbe couleur orange, ou avec une barbe couleur pourpre, ou avec une barbe couleur de couronne de Vénus, parfaitement jaune.


LECOING

Ces couronnes-là n’admettent guère le poil ; vous joueriez donc votre rôle sans barbe… Mais, messieurs, voici vos rôles ; et je dois vous supplier, vous demander et vous recommander de les apprendre pour demain soir. Nous nous réunirons dans le bois voisin du palais, à un mille de la ville, au clair de la lune ; c’est là que nous répéterons. Car, si nous nous réunissons dans la ville, nous serons traqués par les curieux, et tous nos effets seront connus. En attendant, je vais faire la note de tous les objets nécessaires pour la mise en scène. Je vous en prie, ne me manquez pas.


BOTTOM

Nous nous y trouverons ; et nous pourrons répéter là avec plus de laisser-aller et de hardiesse. Appliquez-vous ; soyez parfaits ; adieu.


LECOING

Au chêne du duc, le rendez-vous.


BOTTOM

Suffit. Nous y serons, eussions-nous, ou non, une corde cassée à notre arc.

Ils sortent.