Ouvrir le menu principal

Page:Sensine - Chrestomathie Poètes, Payot, 1914.djvu/635

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
613
émile verhaeren

Voici des ponts et des maisons qui brûlent,
En façades de sang, sur le fond noir du crépuscule ;
L’eau des canaux en réfléchit les fumantes splendeurs.
De haut en bas, jusqu’en ses profondeurs,
D’énormes tours obliquement dorées
Barrent la ville au loin d’ombres démesurées ;
Les bras des feux, ouvrant leurs mains funèbres,
Éparpillent des tisons d’or par les ténèbres ;
Et les brasiers des toits sautent en bonds sauvages,
Hors d’eux-mêmes jusqu’aux nuages.

On fusille par tas, là-bas.

La mort, avec des doigts précis et mécaniques,
Au tir rapide et sec des fusils lourds,
Abat, le long des murs du carrefour,
Des corps debout jetant des gestes tétaniques[1].
Des rangs entiers tombent comme des barres ;
Des silences de plomb pèsent dans les bagarres.
Des cadavres, dont les balles ont fait des loques,
Le torse à nu, montrent leurs chairs baroques ;
Et le reflet dansant des lanternes fantasques
Crispe en rire le cri dernier sur tous ces masques.
Et lourds, les bourdons[2] noirs tanguent dans l’air :
Une bataille rauque et féroce de sons
S’en va pleurant l’angoisse aux horizons
Hagards comme la mer.
Tapant et haletant, le tocsin[3] bat,
Comme un cœur dans un combat,
Quand, tout à coup, pareille aux voix asphyxiées,
Telle cloche qui âprement tintait.
Dans sa tourelle incendiée,
Se tait.

Aux vieux palais publics, d’où les échevins[4] d’or
Jadis domptaient la ville et refoulaient l’effort
Et la marée en rut des multitudes tortes[5],

  1. Dérivé de tétanos (grec : τέτανος) : contractions convulsives de certains muscles.
  2. Un bourdon, grosse cloche qui sonne le glas ou le tocsin ; en italien campanone.
  3. En allemand, Sturmläuten ; en anglais, alarm bell ; en italien, la campana dello stormo.
  4. Magistrats municipaux des villes de Belgique, ceux qu’on appelle en France les adjoints au maire, et, dans la Suisse française, les municipaux.
  5. Forme archaïque de torses, ayant le sens de tordues.