Ouvrir le menu principal

Wikisource β

Page:Segalen - Orphée-Roi.djvu/127

Cette page a été validée par deux contributeurs.


UNE FORME

indécisément voilée,
ORPHÉE

Tu es là : vraiment ! dans cette boue et dans ce silence…

Pourquoi ? Pourquoi ?

Les lueurs de la LYRE pénètrent l’Antre sans l’émouvoir. Et l’appel et les lueurs, vite étouffés, s’éteignent sous une angoisse double.

Tu ne réponds pas ?

LA FORME

Je ne suis plus celle que tu aimes.

ORPHÉE

Ne joue pas avec les échos.

LA FORME

Je ne suis plus celle que tu as tuée.