Page:Sauvage - Tandis que la terre tourne, 1910.djvu/81

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
81
la mort en croupe

Ni l’extase de l’âme où la tendresse pleure,
Ni l’été ni l’espoir ne retardent mon heure.
Je viens te rappeler la dette du tombeau,
Arrête : ton squelette est sculpté sous ta peau.