Ouvrir le menu principal

Page:Sandeau - Sacs et parchemins.djvu/476

Cette page a été validée par deux contributeurs.


mille francs, et à sa mort nous compterons ensemble.

À ces mots, la marquise dressa l’oreille.

— Cinq cent mille francs, sauf à compter plus tard ! Cinq cent mille francs pour un apôtre ! M. Levrault, que vous appelez votre père, ne sera pas assez fou pour vous les compter. Qui nous prouve, après tout, que vous êtes son fils ? Vous avez sur la poitrine une tache écarlate ; est-ce là une preuve sans réplique ? Le premier aventurier venu ne peut-il pas en montrer autant ?

— Que parlez-vous d’aventurier ? s’écria Timoléon rouge de colère. Oui, ma vie a été une vie de périls et d’aventures ; mais je n’ai rien à cacher dans le passé, je peux raconter ce que j’ai fait jour par jour. Je suis ici chez moi, et quand je réclame la moitié de ce que ma sœur a reçu en dot, qui donc osera m’accuser de cupidité ? Puisqu’on le prend