Ouvrir le menu principal

Page:Sandeau - Sacs et parchemins.djvu/235

Cette page a été validée par deux contributeurs.


naturellement, sans effort, et n’y aurai pas grand mérite. Je n’ai point encore passé le temps d’aimer, et ne vois rien de surprenant à ce qu’une jeune et jolie personne comme mademoiselle Levrault ait la prétention d’être courtisée uniquement pour sa grâce et pour ses beaux yeux. Adieu donc, mon cher monsieur, ajouta-t-il en lui donnant deux doigts ; je n’oublierai de ma vie ce que vous avez fait pour ma maison.

À ces mots, maîtrisant à grand’peine l’émotion qui le poussait à cabrioler comme un chevreau, Gaspard poursuivit gravement son chemin. S’il se fût retourné au bout de quelques instants, et que ses yeux eussent rencontré le regard qu’attachait sur lui maître Jolibois immobile encore à la même place, je crois que notre ami Gaspard aurait senti courir un frisson le long de ses jambes.