Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Theatre complet 1.djvu/316

Cette page n’a pas encore été corrigée


Othello moderne aurait besoin de s’expliquer davantage pour être accepté de tous. Et cependant on veut des scènes courtes, des dialogues serrés. — Allons, allons, on va commencer mon humble épreuve ; je vous quitte, et je vous dis : faites mieux que moi, et, dans le bon chemin, donnez l’exemple à moi et aux autres.

G. S.

10 mai 1851.


P.-S. — L’épreuve a été acceptée par un public bienveillant et grâce aux efforts des artistes dramatiques auxquels j’adresse mes remercîments. Je ne parlerai pas, cette fois, de mon ami M. Bocage ; ayant toujours à le remercier pour les soins affectueux et intelligents qu’il donne à la mise en scène et à l’interprétation de mes ouvrages, je ne ferais que répéter ce que je lui ai déjà dit deux fois, ce que j’espère avoir à lui dire encore bientôt. — Je me bornerai à dire qu’il est digne par le talent, digne par le cœur.

Je dois aussi et j’adresse cordialement d’affectueux éloges à mesdames Lacressonnière, Boudeville et Jouve ; à MM. Ménier, Lacressonnière, Matis, Baron, tous consciencieux et habiles interprètes d’une pensée qui n’est pas à la hauteur du sujet, mais qui est du moins religieuse et fervente pour la mémoire de l’homme de bien et de génie qui fut Molière.