Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Theatre complet 1.djvu/274

Cette page n’a pas encore été corrigée


passera. Tenez bon, je vous dis, et Sylvain reviendra de cette folleté. Vous l’aimez, c’est sûr, puisque vous voilà toute rouge et toute dépitée.


rose.

Je confesse que je suis en colère, mais c’est du mauvais personnage que tu m’as fait jouer. Tu t’es gaussé de moi, tu as fait accroire à ton gars que j’étais coiffée de lui, et à cette heure je vas servir de risée à lui et à celle Claudie mais j’en serai assez vengée, va ! Qu’il l’épouse sa Claudie ! Je veux que tu y donnes ton consentement, je veux que ça soit vite conclu ; je ne demande que ça.


fauveau.

Est-ce que vous savez sur elle quelque chose qui pourrait en dégoûter Sylvain ? Faut le dire bien vite !


rose.

Non ! Je ne suis point traître ! Je ne dirai rien, mais qu’il l’épouse sa Claudie, qu’il l’épouse !

Elle sort.




Scène VII


FAUVEAU, seul.


Tout n’est point fini encore ! Voyons, faut pas perdre la tête surtout ! Je vas d’abord renvoyer cette malheureuse ! Non, ça serait pis. Je vas savoir ce que Ronciat a pu dire d’elle a la bourgeoise ! C’est ça.

Il remonte vers le fond et voit Sylvain, qui entre pâle et défait.




Scène VIII


SYLVAIN, FAUVEAU.




fauveau.

Ah ! vous voilà, vous ? Eh bien ! Vous êtes dans l’intention de choquer votre père et de l’offenser ?