Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Theatre complet 1.djvu/165

Cette page n’a pas encore été corrigée



FRANÇOIS.

C’est moi qui roulerai le fauteuil de madame Blanchet ; il y a si longtemps que je n’ai eu le contentement de la servir !

Il roule Madeleine dans sa chambre.

JEANNIE, prenant l’écuelle.

Et c’est moi qui la ferai manger.

Il suit sa mère et François.




Scène XII


CATHERINE, MARIETTE.



Catherine range la table.

MARIETTE.

Dis-moi donc, Catherine, qu’est-ce que c’est qu’un champi ?


CATHERINE.

Voilà que vous me demandez des choses… Je ne sais comment vous dire… Un champi,… c’est un champi… quoi !


MARIETTE.

Je sais bien que cela veut dire un enfant trouvé dans les champs, un enfant abandonné de père et de mère.


CATHERINE.

Eh bien, oui, voilà ce que c’est.


MARIETTE.

Ce n’est pas leur faute ; pourquoi les méprise-t-on ?


CATHERINE.

Parce que la misère les rend quelquefois mauvais. Mais ce n’est point le cas pour notre champi, à nous !… Nous l’avons bien élevé ; il a toujours montré de l’esprit, de la conduite, et un cœur !…


MARIETTE.

Et, alors, pourquoi donc est-ce que mon frère l’avait chassé ?


CATHERINE.

Qui est-ce qui vous a dit ça ?… Ce n’est pas moi.