Page:Sand - L Autre.djvu/37

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


grande force morale ; j’aime mieux la croire malade qu’épuisée… Je la verrai ce soir.


HÉLÈNE.

Oh !… Vous n’allez pas dîner avec nous ?


MAXWELL.

Impossible ! j’attends mon courrier. J’aurai peut-être à répondre ; je cours chez moi, mais, après…


HÉLÈNE.

Bien sûr ?


MAXWELL, tendrement.

Vous en doutez ?


HÉLÈNE.

Que vous êtes bon ! Vous me regardez ? vous me trouvez changée ?


MAXWELL, attendri.

Oui, embellie encore !

HÉLÈNE C’est étonnant, je suis pourtant vieillie intérieurement.


MAXWELL.

Seriez-vous moins heureuse !


HÉLÈNE.

Je suis moins imprévoyante. Je commence à croire qu’on peut perdre les êtres que l’on aime, qu’on peut avoir des ennemis.


MAXWELL, attentif.

Des ennemis ? Vous pensez…


HÉLÈNE.

Je pense souvent à cette femme que mon père a épousée si vite après la mort de ma pauvre mère… Nous étions encore en deuil, ici ! Cette personne est cause qu’il m’a pour