Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Correspondance 1812-1876, 5.djvu/392

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


chée de cœur ; car il a déjà longtemps que je vous connais par vos lettres et je vous vois toujours aussi digne de respect et d’affection qu’au commencement.

GEORGE SAND.


fin du tome cinquième