Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Correspondance 1812-1876, 5.djvu/305

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


femme maintenant ? Ça devient une excentricité dans le monde.

Bonsoir, mon troubadour ; je t’aime et je t’embrasse bien fort ; Maurice aussi.


DCXCII

AU MÊME


Nohant, 11 février 1869.


Pendant que tu trottes pour ton roman, j’invente tout ce que je peux pour ne pas faire le mien. Je me laisse aller à des fantaisies coupables, une lecture m’entraîne et je me mets à barbouiller du papier qui restera dans mon bureau et ne me rapportera rien. Ça m’a amusé ou plutôt ça m’a commandé, car c’est en vain que je lutterais contre ces caprices ; ils m’interrompent et m’obligent… Tu vois que je n’ai pas la force que tu crois.

Tu dis de très bonnes choses sur la critique. Mais, pour la faire comme tu dis, il faudrait des artistes, et l’artiste est trop occupé de son œuvre pour s’oublier à approfondir celle des autres.

Mon Dieu, quel beau temps ! En jouis-tu au moins de ta fenêtre ? Je parie que le tulipier est en boutons. Ici, pêchers et abricotiers sont en fleurs. On dit qu’ils