Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Correspondance 1812-1876, 3.djvu/342

Cette page a été validée par deux contributeurs.
339
CORRESPONDANCE DE GEORGE SAND

vouer est le seul payement qui s’adresse directement à l’action de se dévouer.

Voilà qu’au moins, en flétrissant les sectaires du pot-au-feu, comme vous les appelez, vous eussiez dû excepter Louis Blanc et Vidal et Pecqueur, tout un groupe de politiques socialistes et spiritualistes d’un ordre très élevé, dont les travaux n’ont qu’un malheur, celui de ne pouvoir être répandus à profusion dans les masses.

Passons à Leroux. Leroux est-il un philosophe matérialiste ? Ne pèche-t-il pas, au contraire, un peu par excès d’abstraction quand il pèche ? Et, à côté de quelques divagations, selon moi, n’y a-t-il pas un ensemble d’idées admirables, de préceptes sublimes, déduits et aussi bien prouvés par l’histoire de la philosophie et l’essence des religions qu’il est possible de prouver ?

Vous auriez dû excepter Leroux et son école de votre condamnation sur le matérialisme.

Cabet, que je n’admire pas comme intelligence, — c’est peut-être une faute, mais enfin je ne l’admire pas, — n’est pas plus matérialiste que spiritualiste dans ses doctrines. Il associe de son mieux ces deux éléments. Il fait son possible pour les bien établir. Il n’a jamais prêché rien que de bon et d’honnête. Je trouve sa doctrine vulgaire et puérile dans ses applications rêvées. Mais, enfin, elle est tellement inoffensive et si peu répandue, que, lui aussi, méritait une exception.