Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Œuvres illustrées de George Sand, vol 4, 1853.djvu/104

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
101
LE MEUNIER D’ANGIBAULT.

avec tous les gros sous du pays, donnés en charité à un mendiant ?

— On n’aurait pas été obligé de dire d’où ça provenait !… Ah ça, à quand la noce, Grand-Louis ?

— Demain, si vous voulez.

— Publions les bans demain, et remets-moi l’argent aujourd’hui, j’en ai besoin.

— Non pas ! non pas ! s’écria la vieille fermière. Tu l’auras le jour de la noce. Donnant, donnant, mon garçon !

La vue de l’or avait ranimé M. Bricolin. Il se mit à table, trinqua avec le meunier, embrassa sa fille, et remonta sur son bidet, entre deux vins, pour aller mettre ses maçons à l’ouvrage.

— Comme ça, se disait-il en souriant, j’ai toujours Blanchemont pour deux cent cinquante mille francs, et même pour deux cent mille francs, puisque je ne dote pas ma dernière fille !

— Et nous aussi, Lémor, nous allons faire bâtir, dit Marcelle à son amant lorsque Bricolin fut parti. Nous sommes riches ; nous avons de quoi élever une jolie maisonnette rustique, où notre enfant aura une bonne éducation ; car tu seras son précepteur, et le meunier lui apprendra son état. Pourquoi ne serait-on pas à la fois un ouvrier laborieux et un homme instruit ?

— Et je compte bien commencer par moi-même, dit Lémor. Je ne suis qu’un ignorant ; je m’instruirai le soir à la veillée. Je suis garçon de moulin ; l’état me plaît et je le garde pour la journée. Quelle belle santé cette vie va faire à notre Édouard !

— Eh bien, madame Marcelle, dit le Grand-Louis, en prenant la main de Lémor, vous qui me disiez, la première fois que vous êtes venue ici… (il y a huit jours, ni plus ni moins !) que votre bonheur serait d’avoir une petite maison bien propre, avec du chaume dessus et des pampres verts tout autour, dans le genre de la mienne ; une vie simple et pas trop gênée comme la mienne, un fils occupé et pas trop bête, comme moi… Et tout cela ici, sur notre rivière de Vauvre qui a l’honneur de vous plaire, et à côté de nous qui sommes de bons voisins !

— Et tout cela en commun, dit Marcelle, car je ne l’entends pas autrement !

— Oh ! c’est impossible ! Votre part, quant à présent, est plus grosse que la mienne.

— Vous calculez mal, meunier, dit Lémor ; le tien et le mien entre amis sont des énormités comme deux et deux font cinq.

— Me voilà donc riche et savant ! reprit le meunier, car j’ai le cœur de Rose et vous allez me parler tous les jours ! Quand je vous le disais, monsieur Lémor, qu’il se ferait un miracle pour moi et que tout s’arrangerait ! Je ne comptais pourtant pas sur l’oncle Cadoche !

— Qu’est-ce que tu as donc à danser comme ça, alochon ? dit Édouard.

— J’ai, mon enfant, répondit le meunier en l’élevant dans ses bras, qu’en jetant mes filets, j’ai pêché, dans le plus clair de l’eau, un petit ange qui m’a porté bonheur, et, dans le plus trouble, un vieux diable d’oncle que je réussirai peut-être à faire sortir du purgatoire !



FIN DU MEUNIER D’ANGIBAULT.