Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Évenor et Leucippe, Garnier, 1856, tome 1.djvu/73

Cette page a été validée par deux contributeurs.


éclore par groupes sur les sommets de la terre, aussitôt que le sol, l’air et les fruits se sont harmonisés avec les conditions de la vie humaine. Couronnement de la création, les premiers humains s’y sont trouvés répandus comme les fleurs d’une guirlande qu’une main divine rapproche pour les réunir.

Et cette main divine qui tressa la couronne, c’est l’attraction de l’amour réciproque qui appela à se rassembler en sociétés les groupes épars de la famille humaine.

Quelles furent ces sociétés primitives