Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Évenor et Leucippe, Garnier, 1856, tome 1.djvu/52

Cette page a été validée par deux contributeurs.


de l’action fécondante de l’amour divin avec la substance universelle. Certes, entre ce nouvel être et ceux qui ont précédé sa venue, il s’est manifesté des types qui sont comme des images inachevées de sa structure générale ; mais, par la raison qu’elles sont restées vivantes, et à jamais inachevées, ces ébauches n’ont pu engendrer l’image complète et achevée de l’homme. Le singe est resté singe, selon l’ordre de Dieu : Croissez et multipliez chacun selon votre espèce.

Quels sont les traits essentiellement distinctifs entre l’homme et les derniers