Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Évenor et Leucippe, Garnier, 1856, tome 1.djvu/177

Cette page a été validée par deux contributeurs.


compliquée et plus active de leurs organes ; comme leurs relations avec la famille sans cesse augmentée devenaient chaque jour plus saisissantes et plus significatives, leur vocabulaire arrivait à exprimer des développements d’activité et des nuances d’émotion qui enrichissaient le fonds commun.

Évenor fut dès ses premières années un de ceux qui contribuèrent le plus à dilater le sens du langage. Son cerveau procédait par analogies, et ses observations s’enchaînaient les unes aux autres. On rectifia, dans la langue adoptée, beaucoup de dé-