Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Évenor et Leucippe, Garnier, 1856, tome 1.djvu/108

Cette page a été validée par deux contributeurs.


un empêchement absolu à l’existence d’êtres organisés vivants sur la face du soleil ; seulement ils nous disent que cette organisation ne peut être semblable à la nôtre, et nous n’en doutons pas.

Pourquoi donc notre planète en fusion n’aurait-elle pas eu, comme les autres astres brillants ou transparents de l’Éther, ses hommes, ses animaux, ses anges, ou ses démons, puisque la langue humaine n’a pas d’autres noms à donner aux Uraniens inconnus de la patrie universelle ? Pourquoi la loi du progrès, que nous avons admise relativement à notre monde, nous