Ouvrir le menu principal

Page:Sand - Évenor et Leucippe, Garnier, 1856, tome 1.djvu/105

Cette page a été validée par deux contributeurs.


royaume de Dieu reste vide, et sa puissance oisive ? Dieu est créateur dans toute son éternité.

L’erreur des poëtes théogoniques de l’antiquité fut, dira-t-on, de supposer le règne de la vie humaine contemporain des cataclysmes de la création, durant lesquels aucune vie organique ne pouvait subsister ici-bas. Ils ne furent pas si insensés, ils placèrent ces êtres dans le chaos des éléments et en firent des dieux.

Ils n’en firent pourtant pas de purs es-