Ouvrir le menu principal

Page:Sénèque - Oeuvres complètes, trad Charpentier, Tome III, 1860.djvu/357

Cette page n’a pas encore été corrigée


[0] DU REPOS ou DE LA RETRAITE DU SAGE.

[28] XXVIII. --- Les cirques par un grand assentiment nous recommandent les vices. Quand même nous ne voudrions qu'essayer d'un préservatif, la retraite nous assurera par elle-même un profit ; isolés, nous serons meilleurs. Dira-t-on qu'il est permis de se retirer auprès des hommes les plus vertueux, et de choisir un modèle, sur lequel on, règle sa vie? Cela ne se fait qu'au sein du repos. Alors, on peut obtenir ce qu'on a une fois trouvé bon, du moment qu'il n'intervient personne, qui influant sur le jugement encore faible, avec l'assistance de la multitude, le détourne de son but ; alors, peut s'avancer d'un pas égal et soutenu cette vie, que par les projets les plus divergents nous coupons en morceaux. Certes, de tous nos maux le plus grand, c'est que nous changeons, même de vices ; de cette manière, nous n'avons seulement pas l'avantage de persister dans un mal déjà familier. Un mal vient après l'autre nous séduire, et pour surcroît de torture, nos jugements sont tout a la fois dépravés et capricieux. Jouets des flots, nous embrassons les objets,