Page:Séché - Les Muses françaises, II, 1908.djvu/330

Cette page n’a pas encore été corrigée


vers. — Mademoiselle Fleur de Prunier, pièce japonaise en vers. — Tanagra, pièce en quatre actes en vers, — Le Rêve de Mysès, mimo-poème égyptien. — Pour le Flirt ! 15 comédies et fantaisies lyriques. — Romans : Mortelle étreinte. — L’Anarchie. — Rien qu’amante. — Ambition. — Le Droit d’aimer. — Les Sataniques. — Les Demi-Sexes. — Le Sang. — Les Frôleurs. — Trois Fleurs de volupté. — Les Mousseuses. — Les Mystères de Kama. — L’Amuseur. — Les Androgines. — l’Amazone du roi de Siam. — La Mystérieuse. — Prêtresse d’Amour. — l’Expulsée. — Lotusal. — Le Harem de Syta. — L’Amante de Pharaon. — Les Confessions Galantes. — La Sorcière d’Ecbatane. — La Vierge d’Israël. — La Porte de Félicité. — L’Invincible Amour. — Le Peintre des Frissons. — Les Prêtresses de Myllitta. — La Cité des Sourires. — Sapho Dompteuse.

COLLABORATION. — Figaro. — L’Echo de Paris. — Le Gaulois. — Le Journal. — Le Temps. — Le Matin. — La Presse.


D’UNE MORTE


Elle aimait la musique et la danse lascive,
Heureuse des vingt ans qui fleurissaient ses yeux,
Et son visage rose avait cet air joyeux
Que prend, avec avril, la nature pensive.

Elle aimait les parfums, les jupes de velours.
Les éventails légers, les fières armoiries,
Les écrins ruisselants de pâles pierreries.
Les étroits corselets sertis de joyaux lourds.

Elle aimait le collier qui doucement enchaîne
La chair au long contact des saphirs amoureux,
Elle aimait les brocards, les tissus vaporeux…
…Elle porte à présent une robe de chêne !

(Évocation.)


LA COULEUR DES BAISERS

Les mots ont leur couleur et les baisers aussi
Les uns, du ton pâli des roses effeuillées,
S’envolent tristement vers les cimes brouillées
Où pleure le regret du souvenir transi.