Page:Ruskin - Sésame et les lys.djvu/91

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


sées pour assigner pour toujours à un homme un rang d’une certaine infériorité.

16. Et ceci est juste, mais c’est dommage que l’exactitude sur laquelle on insiste ne soit pas plus importante, et requise pour un but plus sérieux. Il est bien qu’une fausse mesure latine excite un sourire à la chambre des Communes ; mais il est mal qu’une fausse acception anglaise n’y excite pas un froncement de sourcils.

Veillez à l’accent des mots et de près : veillez de plus près encore à leur signification, et un plus petit nombre fera le travail. Quelques mots bien choisis et avec discernement[1] feront le travail qu’un millier ne peut faire quand chacun dans un emploi équivoque fait fonction d’un autre. Oui ; et les mots, s’ils ne sont surveillés, feront quelquefois une besogne mortelle[2]. Il y a des mots masqués, bourdonnant et rôdant en ce moment autour de nous en Europe (il n’y en a jamais eu tant, grâce à l’expansion d’une « information » superticielle, malpropre, brouillonne, infectieuse, ou plutôt d’une

  1. Comparez : « J’étais ravi lorsqu’à l’exemple de certains peintres dont la palette est très sommaire et l’œuvre cependant riche en expressions, je me flattais d’avoir tiré quelque relief ou quelque couleur d’un mot très simple en lui-même, souvent le plus usuel et le plus usé, parfaitement terne à le prendre isolément. Notre langue… même en son fonds moyen et dans ses limites ordinaires m’apparaissait comme inépuisable en ressources. Je la comparais à un sol excellent, tout borné qu’il est, qu’on peut indéfiniment exploiter dans sa profondeur, sans avoir besoin de l’étendre, propre à donner tout ce qu’on veut de lui, à la condition qu’on y creuse. » (Fromentin, Un été dans le Sahara, préface de la troisième édition.) Et sans doute c’est vrai. Mais ce n’est certes pas la langue si terne et si peu « faite », si sèche et si pauvre, si peu « artiste » pour tout dire, de cet homme distingué entre tous, qui servira d’un bien bel exemple à ce sage précepte. (Note du traducteur.)
  2. Voir Bible d’Amiens, IV, 25.