Page:Ruskin - Sésame et les lys.djvu/181

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


l’héroïsme que par leur courage et leur foi, unis à une puissance intellectuelle vigoureuse mais inculte ou qu’ils appliquent de travers ; tandis que ses caractères de jeunes gens sont les nobles jouets d’un sort fantasque et c’est seulement grâce à l’aide (ou aux hasards) de ce sort qu’ils survivent, sans les vaincre, aux épreuves qu’ils endurent passivement. D’un caractère discipliné, ou constant, ardemment attaché à un dessein sagement conçu, ou en lutte contre les manifestations du mal ennemi, nettement défié et résolument vaincu, il n’y a pas trace dans ses créations de jeunes hommes. Tandis que dans ses types de femmes, dans les caractères d’Ellen Douglas, de Flora Mac Ivor, de Bose Bradvvardine[1], de Catherine Seyton[2], de Diane Vernon[3], de Lilia Redgauntlet[4], d’Alice Bridgenorth[5], d’Alice Lee et de Jeanie Deans[6], avec d’infinies variétés de grâce, de tendresse et de puissance intellectuelle, nous trouvons toujours un sens infaillible de dignité et de justice ; un esprit de sacrifice inaccessible à la crainte, prompt, infatigable, se dévouant à la simple apparence du devoir, à plus forte raison à l’appel d’un devoir véritable ; et, enfin, la patiente sagesse des

  1. Sur Rose Bradwardine (personnage de « Wawerley » ), voir « Fiction, Fair and Foul » § 20. (Note du traducteur.)
  2. Sur Catherine Seyton (personnage de « l’Abbé » ), voir le même ouvrage, § 21. (Note du traducteur.)
  3. Sur Diane Vernon (personnage de « Rob Roy » ), voir le même ouvrage, § 22. (Note du traducteur.)
  4. Sur Redgauntlet, voir le même ouvrage, passim.
  5. Sur ce prénom d’Alice, voir même ouvrage, §19, note 5 (Alice Bridgenorth est un personnage de Peveril du Pic, Alice Lee de Woodstock). (Note du traducteur.)
  6. Sur Jenny Deans, voir le même ouvrage, § 113. (Note du traducteur.)