Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Fragments inédits éd. Jansen 1882.djvu/87

Cette page n’a pas encore été corrigée


Manuscrits i

EDIT10NES

DES CONFESSIONS ^^

qui, corrigeant ou anéantissant le texte, appartiennent à des époques postérieures. Jamais les éditeurs ou les commentateurs n’ont établi cette distinction si importante; c’est ce qui nous engage à donner ici toutes les notes essentielles que Rousseau a ajoutées aux Confessions, après en avoir terminé la rédaction définitive. Les voici:

Partie I. livre IV. Édition de 1872. VIII. p. 216.

Partie II. livre VII.

XI.

IX,

p. 152. p. ïos. p. 230. p, 273. p. 277. p. 284. p. 289. p. 311. p. 326- p. 333- P- 339- P- 353- P’ 3S4- P- 359- p. 361. p. 364- p. 389.

»3.

Parfois on peut fixer presque le jour où doit avoir été écrite la note rectificative. En voici un exemple:

Parlant de Rev {p. II. 1. XL Édit. de 1872 IX. p. 12). Rousseau écrit dans le texte: >Ce libraire, dont on me disait tant de mal à Paris , est cependant, de tous ceux avec qui j’ai eu affaire, le seul dont j’aie eu toujours à me louer.t Au-dessous de ce passage nous trouvons la note suivante: iQuand j’écrivais ceci, j’étais bien loin encore d’imaginer, de concevoir, et de croire des fraudes que j’ai découvertes ensuite dans les impressions de mes écrits, et dont il a été forcé de convenir.* Quand Rousseau fit-il cette découverte? Le 14 juin 1772 il écrivait encore à Rey: «J’ai . . . toiijours recommandé les vôtres (vos éditions} par préférence, persuadé que vous êtes incapable de vous prêter à aucune infidélité, au lieu que toutes celles qui se font et se feront en France portent tous les caractères de perfidie et de réprobation qui m’assurent qu’elles sont infidèles, falsifiées, et faites avec les plus sinistres intentions. C’est ce que vous pouvez déclarer hautement en mon nom à toute la terre dans les mêmes termes sans crainte d’être désavoué.* Néanmoins, à la fin de 1773 (le 15 décembre) ayant reçu de Rey un exemplaire de la Nouvelle i’Ifi/oîse.’RovsseAV lui mandait le lendemain: »Vous me marquez que vous m’envoyez l’édition originale, l’exemplaire que