Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Fragments inédits éd. Jansen 1882.djvu/67

Cette page n’a pas encore été corrigée


Deuxième partie drs confessions. Étrange projet etc. 57

se persuada avoir trouvé en Saint-Germain le meilleur allié contre ses ennenûs ; et dès le moment où il lui écrivît ces paroles mémorables: ije ne vous demande point. Monsieur, de secret sur cette lettre* , il espéra certainement que Saint-Germain ne tarderait pas à prendre les armes et s’engager dans la lutte qui allait s’ouvrir entre Jean -Jacques Rousseau et ses ennemis. Dans ce but l’auteur des Confessions se crut obligé de se rendre avec son ouvrage à Paris, dans ce centre de la conjuration ourdie contre l’honneur de sa mémoire et contre le bonheur de sa vie. «J’envie la gloire des martyrs*, écrivait-il à Sai NT- Germai!) , .... Jusqu’ici j’ai supporté le malheur; il me reste à savoir supporter la captivité, la douleur, la mort.« (131)

Rousseau arriva à Paris dans la seconde moitié de juin 1770; mais il n’y rencontra pas le moindre danger soit pour sa liberté, soit pour sa vie. »En vérité*;, écrivait-il encore le 14 août 1770 à M. de Saint-Germain: >ma volonté n’est soumise qu’à la loi du devoir, mais ma personne l’est au joug de la nécessité. <^ (^3^) Néanmoins son esprit s’était déjà calmé. Ayant retrouvé son premier logis à partir de la dernière semaine de juillet, il y revit ses anciennes connaissances, s’y livra à son ancien métier de copiste et s’y retrouva à peu près dans la même situation qu’avant son départ* (en 1756). (133) Dès son arrivée la conduite de Rousseau frappa ses amis. Il paraissait sans crainte dans les lieux publics, ill va* raconte Grimm dans sa Correspojidance littlraire , le 15 juillet 1770, »il va beaucoup dans le monde, chez les belles dames .... Il va souper aussi chez Sophie Arnould, avec l’élite des petits-maîtres et des talons rouges, et il paraît que c’est Rulhiëre qu’il a choisi pour con- ducteur .... Il a reçu chez lui la visite de plusieurs curieux. De ce nombre est M. le prince de Ligne . . .e (134)

Tout cela nous, fait connaître quels grands changements s’étaient produits dans le cœur et l’esprit de Jean-Jacques Rousseau. 11 reprit tranquillement l’histoire de sa vie. À cette fin, le 20 sep- tembre 1770, il demandait à Mme de Nadaillac de lui remettre tpar une voye sûre . . le cahier de Confessions . ., dont vous, avez bien voulu être le dépositaire et que j’ai besoin de revoir en ce moment.î Cinq jours plus tard il pouvait lui accuser réception du paquet désiré. (135) Les autres pièces du dépôt de Mnie DE Nadaillac, dont nous avons parlé, sont toutes demeurées entre ses mains jusqu’après la mort de Rousseau, et

(130) LeUre de M, de Saint-Geimain à M. J.-J. Rousseau du a8 février 1770. Manuscr. de Neuchâtel.

(131) Oeievr. compl. Corr. XII. p. 199. 198. (I3zj Ibid. XII. p. 118.

(133) Voyei note 132.

(134) Corrispondand ttc. par Grimm etc. IX. 92.

(135) Rousseau à Mad. de Nadaillac le 17 H," 70 et le 17 V T^ Manuscr. de Neuch.