Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Fragments inédits éd. Jansen 1882.djvu/27

Cette page n’a pas encore été corrigée


Rousseau compositeur et écrivain dramatique 17

C’est M. DucLOS qui s’est mêlé de tout cela et c’est contre son gré et te mien que mon ouvrage a été donné à la Cour.

Je vous ai envoyé vingt exemplaires de la Serva Padrona et M. CORNABÉ a bien ^oulu se charger de vous les faire tenir. Si vous trouvez occasion de les vendre, vous me ferez plaisir, mais ne vous tourmentez point pour cela, je vous en prie, d’autant plus que comme vous voyez je ne suis pas pressé d’argent.

M. DU ViGNAN est venu me voir plusieurs fois et je ne lui ai point rendu ses visittes. Je ne suis plus en état d’en faire et n’en ferai plus quoi qu’on en puisse dire. Telle est la condition que je mets au commerce de mes amis. Comme il n’y a point d’exception, personne n’est en droit de s’en plaindre.

J’oubliais de vous dire qu’on a donné à la Comédie fran- çais une petite pièce de ma façon (2} qui est tombée et qui le méritait bien. Voilà mes nouvelles

Encore un coup, donnez -moi des vôtres et surtout aimez- moi toujours.

Rousseau.

Note de Lenieps à la quatrième page, à côté de

Comédie. Voyes : Oeuvrfi

Rousseau. Paris le 16 Jan. 1753. Reçue le 23 Jan. Rép. le 16 Févr.