Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Fragments inédits éd. Jansen 1882.djvu/20

Cette page n’a pas encore été corrigée


IV ROUSSEAU HISTORIEN

JN ous n’entrerons pas ici dans des détails sur les études et les connaissances, les idées et les ouvrages historiques de Rousseau. Disons seulement qu’il se proposait d’écrire une histoire du Valais et une autre des Corses, une biographie de Côme de Médicis et une autre du bibliothécaire impérial de Vienne, M. DuVAL,(i) Mais il abandonna tous ces projets.

L’auteur du Discours sur les sciences et les arts prenait chez les anciens ses exemples de vertu, et parmi les peuples mo- dernes il ne citait que celui des Suisses. Tout le monde attendait de lui une histoire de sa patrie, et il entreprit en effet une histoire de la constitution politique de Genève. Malheureusement il n’en termina que la première partie, dont nous devons la publication à M. Jules Sandoz. (z) L’auteur y prétend vex- pliquer le gouvernement présenta de sa patrie. Cependant dit-il, ipouT bien étudier les lois publiques d’un état moderne .... il faut les prendre à leur origine et suivre l’ordre de leur com- positions ... il faut «remonter à sa source et éclaircir sou- vant ce qui existe par ce qui s’est passé depuis fort longtemps,* (3) Rousseau se vit amené à ces recherches par la sensation que la condamnation d’Emile et du Contrai Social produisit dans sa patrie, et il les rédigea probablement après la publication des Lettres écrites de la Campagne (par le procureur général Tronchin) et avant la composition de ses Lettres écrites de la Montagne.

(1764.)

Le seul ouvrage historique, dans l’acception stricte de ce terme, qui soit sorti de la plume de Rousseau, c’est l’histoire de Lacédémone. Elle existe en manuscrit à Neuchâtel. Écrite dans le style du Discours sur les sciences et les arts, elle respire

(i) Oeuvrts campl., Can/esiions VIII, p. 281 (1754) et IX, p. 78 (1765). — Bernardin de Saint-Pierre. Oeuvres csmplites. Edition de Paris 1820.

Arcadia. PréamèuU (lome IX, p, 80). — Streckeisen-Moullon. J.-y. ’Rousuau ses amis et ses ennemis. Corre- spondance de Deleyre I, 185 etc. etc. (1759) etc. — Bodemann, yulie von Bnndeli. Briefe an Zimmennann 21. Jan. und zS. Pebr. •763 (p. 252).

(2) Histoire <ii Genève. Fragments inédits de J.-J. Rousseau trouvés dans la bibliothèque de Neuchâlel et publiés par Jules Sandoi. Neathâtel 1S61. (40 pages.)

(3) Vojci note Z. Histoire de Genève, p. 4.