Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Du contrat social 1762a.djvu/312

Cette page a été validée par deux contributeurs.


cun autre Dieu que le leur, ce refus, regardé comme une rebellion contre le vainqueur, leur attira les persécutions qu’on lit dans leur histoire, & dont on ne voit aucun autre exemple avant le Christianisme[1].

Chaque Religion étant donc uniquement attachée aux loix de l’Etat qui la prescrivoit, il n’y avoit point d’autre maniere de convertir un peuple que de l’asservir, ni d’autres missionnaires que les conquérans, & l’obligation de changer de culte étant la loi des vaincus, il faloit commencer par vaincre avant d’en parler. Loin que les hommes combattissent pour les Dieux, c’étoient, comme dans Homere, les Dieux qui combattoient

  1. Il est de la derniere évidence que la guerre des Phociens appellée guerre sacrée n’étoit point une guerre de Religion. Elle avoit pour objet de punir des sacrileges & non de soumettre des mécréans