Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/522

Cette page n’a pas encore été corrigée


l’onglet des Oeillets est plus long que celui

OPPOSéES. Les feuilles opposées sont jusqu’au nombre de deux, placées l’une vis-à-vis de l’autre, des deux cotes de la tige ou des branches. Les feuilles opposées peuvent être pédiculées ou sessiles ; s’il y avoit plus de deux feuilles attachées à la même hauteur autour de la tige, alors cette pluralité denatureroit l’opposition & cette disposition des feuilles prendroit un nom différent Voyez Verticillées.

OVAIRE. C’est le nom qu’on donne à l’embrion du fruit, ou c’est le fruit même avant la fécondation. Après la fécondation l’ovaire perd ce nom & s’appelle simplement fruit ou en particulier péricarpe, si la plante est angiosperme ; semence ou graine, si la plante est gymnosperme.

PALMÉE. Une feuille est palmée lorsqu’au lieu d’être composée de plusieurs folioles comme la feuille digitée, elle est seulement découpée en plusieurs lobes diriges en rayons vers le sommet du pétiole, mais se réunissant avant que d’y arriver.

PANICULE. épi rameux & pyramidal. Cette figure lui vient de ce que les rameaux du bas étant les plus larges, forment entre eux un plus large espace, qui se rétrécit en montant, à mesure que ces rameaux deviennent plus courts, moins nombreux ; en forte qu’une panicule parfaitement régulière se termineroit enfin par une fleur sessile.

PARASITES. Plantes qui naissent ou croissent sur d’autres plantes & se nourrissent de leur substance. La Cuscute, le Gui, plusieurs Mousses & Lichens, sont des plantes parasites.

PARENCHIME. Substance pulpeuse ou tissu cellulaire qui forme corps de la feuille ou du pétal : il est couvert dans l’une & dans l’autre d’un épiderme.