Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/519

Cette page n’a pas encore été corrigée


LIBER (le). Est compose de pellicules qui représentent les feuillets d’un livre ; elles touchent immédiatement au bois. Le Liber se détache tous les ans des deux autres parties de l’écorce, & s’unissant avec l’aubier, il produit sur la circonférence de l’arbre une nouvelle couche qui en augmente le diamètre.

LIGNEUX. Qui a la consistance de bois.

LILIACéES. Fleurs qui portent le caractere du Lis.

LIMBE. Quand une corolle monopétale régulière s’évase & s’élargit par le haut, la partie qui forme cet évasement s’appelle le Limbe, & se découpe ordinairement en quatre, cinq ou plusieurs segmens. Diverses Campanules, Primeveres, Liserons & autres fleurs monopétales offrent des exemples de ce Limbe, qui est à l’égard de la corolle àpeu-près ce qu’est à l’égard d’une cloche la partie qu’on nomme le pavillon. Le différent degré de l’angle que forme le Limbe avec le tube est ce qui fait donner à la corolle le nom d’infundibuliforme, de campaniforme, ou hypocrateniforme.

LOBES des semences sont deux corps réunis, applatis d’un cote, convexes de l’autre. Ils sont distincts dans les semences légumineuses.

LOBES des feuilles.

LOGE. Cavité intérieure du fruit ; il est à plusieurs loges, quand il est partage par des cloisons.

MAILLET. Branche de l’année à laquelle on laisse pour la replanter deux chicots du vieux bois saillans des deux cotes. Cette forte de bouture se pratique seulement sur la vigne & même assez rarement.

MASQUE. Fleur en marque est une Fleur monopétale irrégulière.