Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t7.djvu/24

Cette page n’a pas encore été corrigée


des proscriptions, effaçant ses forfaits à force de justice & de clémence, devient le pere de sa Patrie qu’il avoir désolée, & meurt adoré des Romains qu’il avoir asservis.

Qui de nous osera ôter à tous ces grands hommes la couronne HéroÏque dont leurs têtes immortelles sont ornées ? Qui l’osera refuser à ce guerrier Philosophe & bienfaisant qui d’une main accoutumée à manier les armes, écarte de votre sein ses calamités d’une longue & funeste guerre, & fait briller au milieu de vous avec une magnificence Royale ses sciences & les beaux-arts. Ô Spectacle digne des tems Héroiques ! Je vois les Muses dans tout leur éclat marcher d’un pas assuré parmi vos bataillons, Apollon & Mars se couronner réciproquement & votre Isle encore fumante des ravages de la foudre en braver désormais les éclats à l’abri de ces doubles lauriers. Décidez donc, Citoyens illustres, lesquels ont mieux mérité la palme HéroÏque, des Guerriers qui sont accourus à votre defense, ou des Sages qui sont tout pour votre bonheur ; ou plutôt épargnez-vous un choix inutile, puisqu’à ce double titre vous n’aurez que les mêmes fronts à couronner.

Aux exemples qui se présentent en foule & qu’il ne m’est pas permis d’épuiser, ajoutons quelques réflexions qui confirment les inductions que j’en veux tirer ici. Assigner le premier rang à la valeur dans le caractere HéroÏque, ce seroit donner au bras qui exécute la préférence sur la tête qui projette. Cependant on trouve plus aisément des bras que des têtes. On peut confier à d’autres l’exécution d’un grand projet sans en perdre le principal mérite ; mais exécuter le