Ouvrir le menu principal

Page:Rousseau - Collection complète des œuvres t6.djvu/165

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


aura lu mes Livres, & lira les imputations de ceux qui m’accusent, qui me jugent, qui me condamnent, qui me poursuivent, verra que c’est ainsi que tous m’ont traité.

Je crois vous avoir prouvé que ces Messieurs ne m’ont pas jugé selon la raison ; j’ai maintenant à vous prouver qu’ils ne m’ont pas jugé selon les loix : mais laissez-moi reprendre un instant haleine. À quels tristes essais me vois-je réduit à mon âge ? Devois-je apprendre si tard à faire mon apologie ? Étoit-ce la peine de commencer ?