Page:Rouleau - Légendes canadiennes tome I, 1930.djvu/30

Cette page a été validée par deux contributeurs.


truisit une élégante maisonnette que vous pouvez admirer encore à quelques arpents au sud de ce cap ; il se maria en secondes noces, et quand il descendit dans la tombe, il était entouré d’une nombreuse famille, six garçons et six filles. C’est en souvenir et en l’honneur de mon vénérable père que les habitants de la paroisse ont baptisé cette montagne du nom de cap Martin. »

Les ombres commençaient alors à s’allonger dans la plaine. Les quatre étudiants se levèrent, serrèrent affectueusement la main du patriarche et reprirent le chemin du village, en faisant retentir la colline du cri de : « Vive le père Martin ! »