Page:Rosny aîné - Le Cœur tendre et cruel, 1924.djvu/214

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tout de suite, se répandit en elle. Et Georges remporta sur cette femme obscure la victoire que, ce soir encore, il craignait de ne jamais remporter.