Page:Rosny aîné - Le Cœur tendre et cruel, 1924.djvu/203

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Germain-des-Prés, il choisit une créature vêtue de noir, un noir roussâtre et grisonnant.

— Je lui parlerai, se dit-il, quand elle atteindra la rue de Buci… Mais si elle me rabroue, dois-je en aborder une autre ?

Cette question dansa dans sa cervelle et lorsqu’il eut passé la rue de la Petite-Boucherie, elle n’était pas encore résolue. Un embarras de voitures arrêta la femme en noir au coin de la rue choisie. Alors, pâle, tremblant et pitoyable, Georges balbutia, d’une voix blanche :

— Ce coin est insupportable !

Il était tout près de la femme en noir et tournait le visage vers elle.

— Vous avez bien raison ! dit-elle.

Ses joues étaient cotonneuses, sa bouche violâtre, son nez gras, lourd et poreux ;