Page:Rosny aîné - Le Cœur tendre et cruel, 1924.djvu/146

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


et aux culottes de peau comme des prisonniers aux barreaux de leur cachot… Ah ! c’est affreux ! c’est infâme !… Un dictateur. et la guillotine !

— Oui, la guillotine ! cria Georges, subissant la contagion.

Ce ne fut qu’un cri. Malgré un effort loyal, il ne pensait plus qu’à Rose. Elle était là… quelques pas à faire… et c’était plus impossible que de grimper aux murailles.

— Il y a un colonel dont la femme et les trois filles ont été violées… à Saint-Quentin, racontait Émile. Toutes quatre sont enceintes… Il faudra livrer les Boches aux Sénégalais, aux Maoris et aux Sikhs |

À l’idée que Rose aurait pu être violée, une sueur filtra aux tempes de Georges.

— I] faut que les officiers, les hobereaux et les bourgeois boches reconstruisent de