Page:Roger-Milès - Catalogue de tableaux modernes de premier ordre, 1897.djvu/94

Cette page n’a pas encore été corrigée


CHÉRET (JOSEPH) 128 — La Danse. Au rythme d'une sérénade que lui chante un personnage aperçu en bas, dans l'ombre, l'étoile s'envole dans un entrechat caractéristique, agitant d'un bras nerveux son tambour de basque aux crotales de cuivre; elle est vêtue de gaze jaune et coiffée d'un large chapeau de même couleur. Derrière elle, un pierrot noir lui murmure un madrigal. Pastel. Signé en bas, à gauche. Haut., 95 cent. 1/2 ; larg. 46 cent. DEGAS (EDGAR) 129 — La Toilette. Nue, vue de dos, assise sur des draperies, tenant de sa main gauche levée sa chevelure châtain clair, aux souplesses extraordinaires, la jeune femme passe dans les tresses, au-des- sus de la nuque, le peigne qu'elle manie de la main droite. Elle croise sa jambe gauche ployée sous la cuisse droite. La gorge a une stabilité que commande l'attitude des bras relevés, et les membres sont d'une gracilité toute parisienne : le peintre a donné en cette œuvre maîtresse la synthèse la plus vraie et la plus exquise du nu moderne. A droite, une brosse sur la toilette garnie d'étoffe bleutée; - au fond, une tenture orangée. Pastel. Signé en haut, à droite. Haut., 53 cent. ; larg., i5 cent.