Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome I, 1916.djvu/76

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[ 44 ]

donnent une telle impression d’héroïsme et de grandeur à demi-sauvage, que l’on ne peut se défendre de reléguer tout cela dans le domaine de la légende, comme s’il s’agissait d’une époque très reculée et pour ainsi dire enfoncée dans la nuit des temps. Biencourt, d’Aulnay, les deux de La Tour, Saint-Castin, Denys, Subercase, autant de noms que répètent encore les échos des forêts et des plaines depuis le New Hampshire jusqu’au fond de la Baie Française [1]

Aux difficultés que Poutrincourt, et son fils Biencourt, eurent à essuyer pour placer leur colonie de Port-Royal sur des bases solides, vint s’en ajouter une qui fut la plus sérieuse de toutes. Les essais de colonisation dans le Nouveau Monde qui avaient été tentés au siècle précédent durent leur insuccès surtout à l’inexpérience des chefs, à la nature du climat, aux épidémies. Maintenant c’était au tour des passions humaines, ambition, jalousie, cupidité, d’empêcher l’œuvre de la civilisation dans ces contrées nouvelles. Il semble que cet immense continent n’était pas encore assez vaste pour satisfaire les convoitises de plusieurs na-

  1. Charles de Biencourt, fils de Poutrincourt, auquel il succéda dans le gouvernement de Port-Royal, en 1610. Demeura en Acadie jusqu’à sa mort, vers 1623. Charles de Menon, sieur d’Aulnay de Charnisay, gouverneur de l’Acadie en 1638, après la mort du commandeur de Razilly. Abandonna la Hève pour aller se fixer avec tous les habitants à Port-Royal. Sa mésintelligence avec La Tour eût de déplorables résultats. Mourût eu 1650. — Claude de la Tour vint en Acadie en 1604. Son fils, Charles, joua un grand rôle dans l’histoire de cette province, par ses démêlés avec d’Aulnay, dont il épousa la veuve eu 1651, Il mourut en 1664. — Le baron de Saint-Castin se distingua par sa bravoure à Port-Royal, en 1707. Il mourut en France en 1722. — Nicolas Denys reçut en propriété le tiers de l’Acadie, depuis Ganso jusqu’à Gaspé en 1632. Ruiné par les agressions de Le Borgne et de la Giraudière, il alla s’établir à Québec en 1654. — Daniel Auger de Subercase fut nommé gouverneur de Port-Royal en 1706, après la mort de M. de Brouillan. C’est sous son administration que l’Acadie passa définitivement à l’Angleterre.