Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome 2, 1916.djvu/373

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Casgrain fait ici allusion au manuscrit de Brown et à Parkman. En effet, ce dernier ne pouvait ignorer Brown. Il serait étonnant que celui qui a consacré près de cinquante années de sa vie à l’histoire de ce pays, qui a pris la peine de faire copier, aux Archives de Paris, soixante huit volumes de Manuscrits, eût ignoré celui de Brown, lequel fut déposé au British Museum en 1852. D’ailleurs, nous sommes en mesure de prouver d’une manière irréfutable que Parkman le connaissait et l’avait lu [1]. Et cependant, il n’a jamais reproduit ses opinions, ni les documents que son manuscrit contient, ni même jamais mentionné son nom. Pensait-il que les opinions de Brown, ministre de l’Évangile, professeur d’une Université en renom, citoyen d’Halifax, contemporain des acteurs et des témoins de ce drame, portant un jugement entre des étrangers absents et des compatriotes dans l’intimité desquels il vivait, et d’après leurs renseignements, ne valaient pas celles de Pichon, espion et traître ? Au moins, les documents que son manuscrit contient pouvaient parler pour eux-mêmes, et Parkman aurait pu les citer, et nommer leur auteur sans rougir, et sans avoir à masquer son identité, comme il se crut obligé de le faire pour Pichon.

D’où Brown avait-il tiré ce manuscrit ? Il nous le dit : des Archives mêmes [2]. Il a disparu depuis, comme tant d’autres.

  1. « The preceeding chapter — lit-on en note à la fin du ch. IX du tome I de A Half-Century of conflict, p. 211 — is based largely on two collections of documents relating to Acadia — the Nova Scotia Archives, or Selections from the Public Documents of Nova Scotia. printed in 1869 by the government of that Province, and the mass of papers collected by Rev. H.-R. Casgrain and printed in the documentary department of Le Canada-Français, a review published under the direction of Laval University at Québec… »
  2. « … I found this paper among the Council files relating to the Acadians removal. » Mais une copie moins exacte lui en avait déjà été remise par le propre fils de Morris. Cf. la note 24 du présent chapitre.