Page:Richard - Acadie, reconstitution d'un chapitre perdu de l'histoire d'Amérique, Tome 2, 1916.djvu/136

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


« Le Sieur Howe, dit Prévost, ennuyant depuis longtemps les sauvages, s’est avisé de s’y risquer encore, nonobstant les avis de l’abbé Le Loutre, et ceux même des sauvages. Il est venu vis-à-vis d’eux avec un pavillon blanc, et le sauvage en ayant un autre rouge, lui a tiré un coup de fusil qui l’a étendu mort [1] ».

L’abbé Maillard paraît confirmer le témoignage de Prévost : « Il fallait, dit-il, que cet homme, (Howe), pour ne pas périr de la sorte, évitât soigneusement toute rencontre des Micmacs. L’avis lui en avait été donné peu de temps avant que ce malheur lui arrivât [2] »

Et nous avons enfin la version du sieur de la Valière, officier qui était alors au fort Beauséjour, et qui a tenu un journal des faits qui se sont passés à cet endroit depuis le 15 septembre 1750 jusqu’au 28 juillet 1751. Voici comment La Valière raconte la mort de Howe [3] :

« Vers le quinze Octobre les sauvages qui s’étoient aper-

    été prévenu par le Loutre même du danger auquel il s’exposait en se fiant trop aux sauvages, et que ce fut par sa propre imprudence et pour n’avoir pas suivi l’avis de Le Loutre, qu’il fut tué. » — Ce passage, qui fait double emploi avec le texte même de Prévost, est dans l’édition anglaise, p. 283 du vol. I.

  1. Arch. Can. (1887) Île Royale, corr. gén. 1750, vol. 29. M. Desherbiers, gouv. c 11. Octobre 27. Louisbourg. M. Prévost, contrôleur, au Ministre. Fol 130. 3 pp.

    Le MS. original — fol. 350 — contient la note ci-dessous : Deux ans plus tard ce même M. Prévost, écrivant au ministre, disait : « J’ai appris que le nommé Cope, mauvais micmac qui a toujours eu des allures incertaines et suspectes des deux nations (sic), a fait plusieurs voyages aux établissements anglais à l’Acadie et qu’enfin il a signé à Halifax une espèce de Traité… »

  2. Dans Les Missions Micmaques, ou, plus exactement : Motifs des Sauvages Mikmaques et Marichites de continuer la guerre contre les anglais depuis la dernière paix.

    Cf. à propos de ce mémoire, Casgrain. Les Supiciens, etc. Appendice, p. 437.

  3. Arch. Can. (1905) vol. II, p. 389.